Tag Archives: Business

Zeta valorise l’énergie des déchets verts (Les Echos Business)

Innovant dans le domaine de valorisation des déchets et de production d’énergie, la PME Zeta vient de lever un million d’euros.zeta

Pour valoriser les déchets verts qui finissent dans les incinérateurs, Etienne Franck, président-fondateur de Zeta, a imaginé une unité de production d’énergie en circuit court, dont le premier exemplaire vient d’être inauguré à Tourves (Var). Ce site pilote, qui a nécessité 2,7 millions d’euros d’investissement impliquant le Syndicat intercommunal pour la valorisation et l’élimination des déchets, produira 7.000 tonnes de pellets à partir des matières ligneuses collectées dans les 16 communes de l’agglomération.

En échange d’une location du terrain contigu à la principale déchetterie, à un prix attractif, et du droit d’y puiser la matière première nécessaire, Zeta fournira à la collectivité des granulés à tarifs préférentiels pour alimenter ses chaudières. « Nos prix sont trois fois moins élevés que le fuel et la performance calorifique de nos pellets est supérieure aux produits concurrents du bois », assure Etienne Franck. Pour atteindre ce niveau, il a conçu une machine dérivée des recherches en aéronautique, qui utilise une tuyère pour expulser la matière à grande vitesse et créer un frottement accélérant leur assèchement. Résultat : les pellets obtenus présentent un taux d’humidité inférieur à 13 %, soit de trois à quatre fois moins que les produits existants.

Export et réseau de sites de fabrication d’énergie

Hormis à l’exportation dans des zones sensibles au développement durable, qui devraient générer jusqu’à 50 % de son chiffre d’affaires, Zeta ne vendra pas ses unités. « En France, nous voulons constituer un réseau propriétaire d’une quarantaine de sites de fabrication d’énergie de proximité d’ici à 2020 », ambitionne le président. Croyant au modèle, le fonds Starquest vient d’investir 1 million d’euros et détient environ le quart du capital.

 Paul Molga, correspondant à Marseille.

Date de création : 2009

Président : Etienne Franck

Chiffre d’affaire : 1,2 million d’euros en 2013 (prévisions)

Effectifs : 10 personnes

Secteur : Efficience Energétique

zeta2

Etienne Franck, Zeta

 

ITK optimise l’usage des pesticides et séduit un groupe US (Les Echos Business)

Permettre aux agriculteurs de réduire l’usage de pesticides grâce à des solutions logicielles : le créneau de la start-up ITK a séduit le géant américain Land O’Lakes.

22

Crédits photo : ITK  -  ITK Vigne est un outil permettant de piloter l’état hydrique des vignes

Le credo d’Eric Jallas, président d’Intelligence Technology & Knowledge (ITK) est de rendre l’agriculture moins avide de pesticides. Grâce à ses solutions logicielles qui combinent quatre critères : prévisions météorologiques, développement des maladies, croissance des plantes et efficacité des traitements.

Les agriculteurs et viticulteurs peuvent ainsi voir « sur des modèles mécanistes, car on est sur du fonctionnement réel et pas de la probabilité, si telle ou telle maladie peut devenir virulente sur sa parcelle dans les cinq jours qui viennent », explique le président d’ITK, localisé à Clapiers (Hérault).

Réduction de 30 à 40 % des pesticides

Ses outils d’aide à la décision : Movida, spécifique au mildiou et l’oïdium, ITK Vigne et Préco Vision permettent de réduire de 30 à 40 % l’usage de pesticides. « Un progrès économique et écologique, quand on sait que la vigne utilise en France 20 % des pesticides pour 3,5 % de la surface agricole utile ». En clair, ces modèles prédictifs évitent aux agriculteurs et viticulteurs un traitement systématique.

Un groupe américain au capital

Séduit par le potentiel de la start-up, l’américain Land O’Lakes vient de prendre une participation minoritaire au capital. Implanté dans 51 pays et fort de 5.000 techniciens, le groupe « va distribuer nos logiciels, principalement en Amérique du Sud et aux Etats-Unis », se réjouit Eric Jallas.

En s’appuyant sur ce partenariat, ITK compte plus que doubler son chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en 2012 à 4,6 millions en 2014 et recruter 35 docteurs en informatique, mathématique, modélisation et agronomie, d’ici à fin 2015. Sa prochaine phase de R&D portera sur des conseils aux producteurs de blé, de maïs, de coton et de soja. Pour soutenir sa croissance, ITK envisage de lever « entre 3 et 5 millions d’euros au premier semestre 2014 », annonce son PDG.

 

Date de création : 2003
Président : Eric Jallas
Chiffre d’affaires : 2 millions d’euros en 2012
Effectif : 38 personnes
Secteur : agriculture

Les Echos Business – Hubert Vialatte – Correspondant à Montpellier