Tag Archives: ecologie

ITK optimise l’usage des pesticides et séduit un groupe US (Les Echos Business)

Permettre aux agriculteurs de réduire l’usage de pesticides grâce à des solutions logicielles : le créneau de la start-up ITK a séduit le géant américain Land O’Lakes.

22

Crédits photo : ITK  -  ITK Vigne est un outil permettant de piloter l’état hydrique des vignes

Le credo d’Eric Jallas, président d’Intelligence Technology & Knowledge (ITK) est de rendre l’agriculture moins avide de pesticides. Grâce à ses solutions logicielles qui combinent quatre critères : prévisions météorologiques, développement des maladies, croissance des plantes et efficacité des traitements.

Les agriculteurs et viticulteurs peuvent ainsi voir « sur des modèles mécanistes, car on est sur du fonctionnement réel et pas de la probabilité, si telle ou telle maladie peut devenir virulente sur sa parcelle dans les cinq jours qui viennent », explique le président d’ITK, localisé à Clapiers (Hérault).

Réduction de 30 à 40 % des pesticides

Ses outils d’aide à la décision : Movida, spécifique au mildiou et l’oïdium, ITK Vigne et Préco Vision permettent de réduire de 30 à 40 % l’usage de pesticides. « Un progrès économique et écologique, quand on sait que la vigne utilise en France 20 % des pesticides pour 3,5 % de la surface agricole utile ». En clair, ces modèles prédictifs évitent aux agriculteurs et viticulteurs un traitement systématique.

Un groupe américain au capital

Séduit par le potentiel de la start-up, l’américain Land O’Lakes vient de prendre une participation minoritaire au capital. Implanté dans 51 pays et fort de 5.000 techniciens, le groupe « va distribuer nos logiciels, principalement en Amérique du Sud et aux Etats-Unis », se réjouit Eric Jallas.

En s’appuyant sur ce partenariat, ITK compte plus que doubler son chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en 2012 à 4,6 millions en 2014 et recruter 35 docteurs en informatique, mathématique, modélisation et agronomie, d’ici à fin 2015. Sa prochaine phase de R&D portera sur des conseils aux producteurs de blé, de maïs, de coton et de soja. Pour soutenir sa croissance, ITK envisage de lever « entre 3 et 5 millions d’euros au premier semestre 2014 », annonce son PDG.

 

Date de création : 2003
Président : Eric Jallas
Chiffre d’affaires : 2 millions d’euros en 2012
Effectif : 38 personnes
Secteur : agriculture

Les Echos Business – Hubert Vialatte – Correspondant à Montpellier

Diverchim récompensé par le Prix Pierre Potier 2013

Le palmarès du Prix Pierre Potier 2013 a été dévoilé le 10 septembre au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, en présence d’Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement productif. A cette occasion, cinq innovations de la chimie en faveur du développement durable ont été récompensées. Diverchim, l’une des premières entreprises entrées dans le portefeuille Starquest en 2008, a été distinguée pour sa gamme de réactifs « Cyclopropane », plus respectueux de l’environnement, au service des industries pharmaceutiques et cosmétiques.

Le procédé Diverchim simplifie la fabrication de molécules thérapeutiques. La société a mis au point des intermédiaires – des motifs cyclopropanes fonctionnalisés – qui s’introduisent facilement dans la synthèse de molécules complexes. Ces réactifs sont obtenus par un procédé ne générant que de l’azote et le produit aisément isolable (ce qui économise des solvants organiques). L’innovation a déjà permis de proposer une synthèse alternative d’un traitement de l’insomnie. Les prix Potier, qui récompensent des démarches écoresponsables dans la chimie, ont aussi retenu cette année le polymère Rilsan HT d’Arkema, destiné aux applications à haute température. Seppic, filiale du groupe Air liquide, a également été distinguée pour un ingrédient biosourcé de formule détergente, et BASF pour son procédé de peinture de caisses d’automobiles en phase aqueuse.

Sur le Prix Pierre Potier :

Le prix Pierre potier a été créé en mémoire de la contribution scientifique capitale de Pierre Potier, chimiste et pharmacien qui a développé des médicaments anticancéreux en imitant les substances produites par les plantes. Le Prix, crée en 2006 par le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie récompense les innovations chimiques qui contribuent au respect de l’environnement. Très apprécié par les entreprises, le Prix est devenu un label de référence pour les institutions et le marché industriel international, confortant ainsi la politique de développement des lauréats.

Sources : Usine Nouvelle « Diverchim reçoit un Prix Potier 2013 » 12/09/13 ; axelera.org ;

http://www.diverchim.com/