Tag Archives: Neolux

Après les bijouteries de luxe, Néolux éclaire les caves de champagne (Les Echos)

Après les bijoux et le mobilier urbain, ce concepteur-fabricant s’intéresse au vin, qui déteste les UV.

L’utilisation de LED permet de supprimer les UV, responsable du « goût de lumière » que redoutent viticulteurs et oenologues. - DR

Le concepteur-fabricant d’éclairage LED Néolux (3,1 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012) s’invite dans les caves viticoles. Après une percée dans l’éclairage des bijouteries de luxe, des parkings, dans le mobilier urbain (JCDecaux, ThyssenKrupp, Thomas&Betts), les hôtels de luxe (Beachcomber), ou les musées (Lille, Blois), les LED s’ouvrent un nouveau marché. Cette entreprise de 35 salariés assemble ses systèmes d’éclairage dans son usine de La Chapelle-Vendômoise, près de Blois (Loir-et-Cher) à partir de LED importées.

Un éclairate sans chaleur

Eclairée par des lampes à vapeur de sodium et des tubes fluorescents, la coopérative de Nogent-L’Abbesse, près de Reims (Marne) subissait un quotidien contraignant. « Des lampes qui brûlent, une maintenance lourde et trop régulière dans une atmosphère humide : notre installation s’est détériorée au fil du temps », résume Didier Henriet, directeur de cette cave de champagne, qui a donc opté pour les LED. « La consommation électrique a été divisée par trois », remarque-t-il. Il s’agit de supprimer les UV, responsables du « goût de lumière » que redoutent viticulteurs et œnologues. « Le goût de lumière est une anomalie du goût du vin exposé à la lumière naturelle ou artificielle », explique Nicolas Pousset, physicien spécialiste de la colorimétrie et responsable de la R&D chez Néolux (8 personnes). C’est pour éviter ces notes chou-fleur et caoutchouc que la plupart des bouteilles sont vertes ou marrons.

« L’investissement initial est un peu plus élevé pour le viticulteur, mais les diodes électroluminescentes tiennent 50.000 heures. Elles ne dégagent pas de chaleur et ne modifient donc pas la température des caves », souligne Ludovic Labidurie, fondateur et dirigeant de Néolux. La gamme Vinéo de Néolux cible les autres maisons de champagne, mais aussi celles de bordeaux, de cognac, de bourgogne. La PME table sur une croissance de 50% en 2013.

Source: Les Echos, Mercredi 5 juin 2013

NEOLUX innove encore : Une LED pour éviter le “goût de lumière” dans le vin

La société NEOLUX, leader des solutions d’éclairage LED et soutenue par Starquest Capital depuis 2009, a développé les premiers luminaires LED dédiés aux caves à vin.

Tonneaux 

La société Neolux a mis au point un éclairage LED qui prévient le “goût de lumière” altérant certains vins et spiritueux.

“Le goût de lumière”… si a priori le nom semble plein de promesses lorsqu’il est appliqué au vin, le phénomène peut s’avérer désagréable. En effet, c’est ce qui désigne l’altération du goût du vin due à une trop longue exposition à la lumière artificielle ou naturelle. Ce “goût de lumière” peut conférer au vin une odeur de chou-fleur ou de caoutchouc.

Pour éviter ce phénomène, Neolux a développé la gamme des LED Vineo. Elle “s’inscrit comme la solution à ce phénomène lorsqu’il s’agit d’éclairer les zones d’élaboration, de maturation, de stockage et de commercialisation”, décrit l’industriel dans le communiqué. “En effet, la mise au point de luminaires spécifiques, tant au niveau du composant LED que des diffuseurs optiques, s’est avérée particulièrement efficace pour être considérée aujourd’hui, au terme de plusieurs milliers d’heures de test“, assure-t-il encore.

Plusieurs produits ont été développés pour les caves de stockage et les zones de maturation, pour les zones de travail, les zones de dégustation, ainsi que les espaces de commercialisation.

Article publié le 8 mai 2013 sur www.usinenouvelle.com