Tag Archives: starquest

Donner une destinée intelligente aux déchets verts (En Pays Varois)

Beaucoup de monde jeudi 14 novembre pour l’inauguration de l’unité de fabrication de pellets de l’entreprise ZETA à Tourves : il est vrai que le concept est doublement original puisque les granulés, qui seront fabriqués, seront issus à 100% des déchets verts provenant des collectes des seize communes adhérentes au SIVED et qu’il s’agit d’un partenariat public privé entre la PME antiboise et le Syndicat Intercommunal pour la Valorisation et l’Elimination des Déchets présidé par André Guiol.

Avec l’interdiction de brûler, le volume de déchets verts est en constante progression. Pour le président du SIVED, il convenait de trouver une alternative pour les traiter mais aussi les valoriser. Le concept proposé par ZETA Pellet est en parfaite adéquation avec cette attente, générant en parallèle trois emplois – dix sont prévus lorsque l’activité sera optimisée – et assurant le chauffage de 12 000 m² de bâtiments privés et publics des communes situées dans un rayon de 30km autour de l’unité de fabrication de Tourves. « Donner une destinée intelligente aux déchets verts par un concept au caractère novateur en plus des missions régaliennes du SIVED » expliquera André Guiol est le prolongement d’une action militante qui, en dix ans, est passée de la collecte des déchets ménagers aux plateformes de tri comptant des secteurs aussi atypiques que les conteneurs à déchets médicaux ou à ceux de venaison.

Proposer un combustible renouvelable, en réduisant les émissions de CO2 à leur plus simple expression et en diminuant la facture de chauffage des collectivités puis, des particuliers qui s’équiperont en poêles à granulés, est un objectif aujourd’hui atteint. Présenté comme une alternative aux énergies fossiles par Etienne Franck, fondateur et président de ZETA Pellet, le système inauguré à Tourves est capable de traiter les déchets verts et de les transformer en granulés homogènes et normés dont les résidus, une fois brûlés, pourront servir d’engrais. L’objectif de l’entreprise, qui ouvre ici sa première unité, cinq autres devant suivre en France d’ici dix-huit mois, est de proposer une énergie 60% moins chère que les combustibles fossiles, qui plus est estampillée « vertueuse » puisque issue du tri et du recyclage des déchets. Branchages, résidus de tailles et de tontes, etc… apportés sur la plateforme du SIVED sont traités dans les 1 000m² d’installation de ZETA mitoyens selon un process innovant puisque la matière première humide est transformée en granulés et séchée en une seule phase. Une usine d’ensachage, prévue à court terme, permettra aux particuliers de s’approvisionner sur place, en plus d’une commercialisation en vrac et en Big Bag. ZETA, qui travaille déjà avec les collectivités locales et multiplie les projets comme celui du chauffage au bois de l’école de La Celle, a signé un partenariat avec les chaudiéristes pour commercialiser et installer les équipements biomasses et hybrides.

7 millions de tonnes de déchets verts sont générés chaque année par les collectivités et les particuliers : plus de la moitié est incinérée ou enfouie, le reste est composté.

Partenariat public-privé

A Tourves, l’unité de fabrication est la concrétisation d’un partenariat public-privé. La construction débutera en 2010 sur un terrain de 10 000m² sur lequel a été édifiée une surface couverte de 1 000m². L’investissement totalise 2,7 millions avec un autofinancement de l’entreprise d’un million par une levée de fonds auprès de l’investisseur Starquest Capital. Le SIVED a financé les 1,7 million restants avec la construction de la plateforme de valorisation. La convention qui lie le Syndicat et l’entreprise impose le traitement et la transformation des déchets verts des seize communes environnantes. Trois emplois sont déjà créés et le chiffre d’affaires prévu est d’un million d’euro dès cette première année d’exploitation. Les granulés sont issus d’une technologie brevetée et certifiée EN 303-5 et EN 485 et l’entreprise, déjà en ISO 9001, est en cours de certification ISO 14001. La capacité de l’unité tourvaine est estimée entre 6 000 et 10 000 tonnes par an, soir une production de 5 000 à 7 000 tonnes de pellets qui pourraient chauffer 12 000m² de surface habitables. Venus des quatre coins de la région, les responsables d’intercommunalités étaient nombreux ce 14 novembre, tout comme les forestiers : pour les uns et pour les autres, le process de ZETA est d’autant plus intéressant qu’il représente un potentiel important de valorisation des déchets verts et des résidus de coupes jusqu’alors pas ou peu rentables : à suivre…

Pascal Porte – En Pays Varois – 21/11/13

#ActualitéParticipations – L’EuroCloud 2013 récompense Nomalys

A l’occasion des Etats Généraux d’EuroCloud France, les Trophées du cloud computing ont été décernés. eNovance, Oodrive, Nomalys, BIME et D2SI font partie des heureux élus.

C’est ce mardi 21 mai, lors de la 8e édition des Etats Généraux d’EuroCloud France, principale association française des fournisseurs de solutions cloud, que s’est tenue la cérémonie de remise des Trophées français du cloud. Le JDN, partenaire de l’évènement, était sur place pour remettre le prix de la meilleure start-up du cloud. Un Trophée qui est venu récompenser Clever Cloud.

eNovance a également été élu (pour la meilleure offre cloud), mais aussi Oodrive (dans la catégorie Meilleure performance financière), ainsi que Nomalys (Cas client privé), BIME (Cas client public) et D2SI (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

cloudTrophée du Cas client privé : NOMALYS

Nomalys propose une offre permettant aux collaborateurs d’accéder aux données du système d’information (CRM, ERP, BI…) sur une très grande variété de terminaux et OS mobiles. L’éditeur a été récompensé par EuroCloud France pour un cas utilisateur chez Pierre Rolland, division pharmaceutique du groupe Acteon spécialisée dans le petit équipement et le consommable dentaire. Nomalys permet aux forces de vente de Pierre Rolland de gagner en réactivité en accédant rapidement et en temps réel aux données de leur CRM (sous Selligent 9). L’application Nomalys est utilisée par 40 utilisateurs (à terme 70), et a été déployée le 1er mars 2013.

________________________________________________________________________________________________________

Source : Le Journal du Net “Les Trophées d’EuroCloud France 2013 en images”

Nomalys : Soutenue par Starquest depuis décembre 2012

Ibovin, solution à la crise du Horsegate, lève 400 K€

(source: rouen-developpement.com)

Ibovin-rouenDans le contexte actuel de la crise du HorsegateIbovin révèle tout son potentiel et sa plus-value pour la filière bovine, de l’éleveur au consommateur.

Cette entreprise innovante implantée à Innovapôle 76 s’appuie sur la traçabilité des animaux afin de mettre une plateforme d’intermédiation en ligne, fédératrice des transactions commerciales, à disposition des opérateurs de la filière bovine.

Denis Tisseron, PDG d’Ibovin a vu dans les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), domaine dans lequel il a fait sa carrière professionnelle, une solution d’avenir pour faciliter la vente et l’achat de bovins en recréant un marché de visibilité nationale, voire internationale.

Ibovin met à disposition de chaque acteur de la chaîne de production (éleveurs, négociants, coopératives, abattoirs, industriels) un panel de service de gestion technique et commerciale ainsi qu’un espace de mise en relation via sa plateforme internet www.ibovin.com.

Le système Ibovin est développé en co-construction avec les opérateurs de la filière suivant une orientation résolument marché afin de répondre au mieux à la problématique de corrélation entre l’offre et la demande en bovins vivants. Ce secteur souffre d’un manque d’adaptabilité aux crises et de compétitivité au niveau international, les éleveurs ont des difficultés à valoriser leur production tandis que les industriels manquent de visibilité sur le parc national, ce qui impacte directement la gestion de leur approvisionnement.

Au-delà de rééquilibrer le pouvoir de négociation entre les acteurs au sein de la filière, ibovin facilite la communication entre les différents chainons de production tout en les accompagnant grâce à des services informatiques et web personnalisés à leur activité.

Pour financer son développement, Ibovin a réalisé une augmentation de capital de 400 K€ fin-2012 avec le fonds Starquest capital. Une nouvelle levée de fonds est prévue en 2013.

 

Lien de l’article publié le 18 mars 2013:  www.rouen-developpement.com

NEOLUX innove encore : Une LED pour éviter le “goût de lumière” dans le vin

La société NEOLUX, leader des solutions d’éclairage LED et soutenue par Starquest Capital depuis 2009, a développé les premiers luminaires LED dédiés aux caves à vin.

Tonneaux 

La société Neolux a mis au point un éclairage LED qui prévient le “goût de lumière” altérant certains vins et spiritueux.

“Le goût de lumière”… si a priori le nom semble plein de promesses lorsqu’il est appliqué au vin, le phénomène peut s’avérer désagréable. En effet, c’est ce qui désigne l’altération du goût du vin due à une trop longue exposition à la lumière artificielle ou naturelle. Ce “goût de lumière” peut conférer au vin une odeur de chou-fleur ou de caoutchouc.

Pour éviter ce phénomène, Neolux a développé la gamme des LED Vineo. Elle “s’inscrit comme la solution à ce phénomène lorsqu’il s’agit d’éclairer les zones d’élaboration, de maturation, de stockage et de commercialisation”, décrit l’industriel dans le communiqué. “En effet, la mise au point de luminaires spécifiques, tant au niveau du composant LED que des diffuseurs optiques, s’est avérée particulièrement efficace pour être considérée aujourd’hui, au terme de plusieurs milliers d’heures de test“, assure-t-il encore.

Plusieurs produits ont été développés pour les caves de stockage et les zones de maturation, pour les zones de travail, les zones de dégustation, ainsi que les espaces de commercialisation.

Article publié le 8 mai 2013 sur www.usinenouvelle.com